top of page
  • Qu'est-ce que le projet Nouveau Poste Maître (NPM) ?
    Le projet Nouveau Poste Maitre (NPM) fait partie du programme d'implémentation de l'éducation numérique au postobligatoire et en est un pilier important. Le projet NPM a pour ambition principale l'introduction de deux nouveaux modes de travail et d'accès aux ressources numériques et pédagogiques des établissements, à savoir: L'ordinateur (PC ou Mac) géré par l'USI et qui est la propriété de la DGEP. L'ordinateur BYOD géré par l'utilisateur et qui en est généralement* le prioritaire. Cependant, le programme d'implémentation de l'éducation numérique possède d'autres initiatives ou projets comme le projet META, qui vise à harmoniser les services informatiques dans les établissements, l'évolution du support utilisateur, la mise en place de formations à destination des enseignants ou l'accompagnement sur des applications pédagogiques sélectionnées. *Un ordinateur propriété d'un autre employeur que la DGEP est considéré comme un appareil BYOD.
  • Les postes maîtres dans les salles de classe et salles des maîtres vont-ils disparaître?
    L'un des principaux objectifs du projet NPM, soutenu par la Direction générale de la DGEP et le DEF, est de rationaliser l'utilisation des équipements informatiques et de promouvoir une utilisation responsable des ressources numériques. Ceci passe inévitablement par la rationalisation du parc informatique des établissements, incluant la disparition des postes maitres fixes dans les salles de classe, lorsque cela est possible d'un point de vue pédagogique. Durant la phase pilote du projet NPM, nous prévoyons de supprimer progressivement les postes maîtres dans les salles de classe et salles des maîtres des établissements pilotes. Un calendrier précis sera communiqué après la rentrée 2024/25.
  • Comment le programme d'implémentation de l'Education numérique au postobligatoire envisage-t-il de prendre en considération les aspects liés au numérique responsable?
    Le programme d'implémentation de l'Education numérique au postobligatoire s'inscrit pleinement de la vision portée par le DEF au travers d'une ligne directrice qui vise à apporter des réponses aux enjeux du numérique responsable dès 2025. Concrètement, cela se va se traduire par les initiatives suivantes: Eviter le rééquipement systématique Fournir des équipements basés sur les besoins réels et non les opportunités Considérer l'option "BYOD" avec compensation financière pour les enseignants De plus, la DGEP participe à la démarche de labélisation Numérique Responsable cantonale. Une cheffe de projet dédiée à cette thématique a été nommée au 1er Juin 2024.
  • À qui les enseignants doivent-ils adresser leurs préoccupations, demandes et autres interrogations sur le projet ?
    Ils peuvent s'adresser à l'équipe projet à relations.usi@eduvaud.ch.
  • Quel est le support prévu pour les postes NPM et qui s'en charge ?
    En cas de problème technique, Les enseignants sont invités à contacter l'équipe informatique de leur établissement pour un premier diagnostic. En cas de problème complexe, l'équipe de support technique de l'USI sera sollicitée. Les utilisateurs BYOD sont responsables du support et de la maintenance de leurs équipements .
  • Est-ce envisagé de tester des tablettes? Si oui, à quelle échéance ?
    Les tablettes pour les enseignants ne sont actuellement pas incluses dans le catalogue standard du matériel de l'USI. Leur introduction est à l'étude et elles pourraient être proposées pour la rentrée scolaire 2025/26.
  • Que se passe-t-il en cas de dommage, vol ou perte d'un poste NPM?
    En cas de dommage, vol ou perte, la DGEP prendra en charge la réparation ou le remplacement du matériel.
  • La subvention du modèle BYOD va-t-elle être mise en place ? Si oui, à quelles conditions et à quelle échéance ?
    Les mécanismes financiers pour l'octroi d'une compensation financière pour les utilisateurs BYOD sont en cours de définition. Notre objectif est d'offrir du BYOD subventionné, mais malheureusement, cela ne sera pas possible pour la phase pilote qui débute à la rentrée 2024/25. Nous tablons sur un financement du BYOD à partir de l'année scolaire 2025/26.
  • Est-ce que les autres modèles, en particulier NPM avec privilèges et le BYOD managé, vont-ils être testés durant le pilote ?
    Nous envisageons la possibilité d'ajouter d'autres options de travail, comme accorder des privilèges supplémentaires sur les postes managés NPM, dans un cadre validé par le Comité de pilotage du programme.
  • Si oui, à quelle échéance ? Sera-t-il possible de passer du NPM vers NPM avec privilèges ou faut-il attendre que l'option soit disponible pour la choisir ?
    Le pilote débutera avec des postes NPM sans privilèges. Nous envisageons d'accorder des privilèges supplémentaires sur les postes NPM en cours du pilote, mais uniquement lorsque cette première sera stabilisée techniquement et fonctionnellement (support).
  • Pour certains établissements pilotes, seul un petit nombre d'enseignants sera équipé de machines dans une première phase, est-il envisagé que des enseignants supplémentaires rejoignent le pilote NPM ?
    Une nouvelle distribution de postes managés NPM aura lieu avant le deuxième semestre de l'année scolaire 2024/25. Les enseignants des établissements pilotes devront décider au préalable (vers fin novembre 2024) si ils souhaitent utiliser un poste managé ou un équipement BYOD pour le deuxième semestre. C'est à partir de ce moment que les postes maîtres seront progressivement retirés des salles de classe.
  • Quelle est l'engagement requis des enseignants optant pour le NPM à la rentrée 2024 ? En d'autres termes, quelle est la durée d'engagement prévue pour cette période initiale? Sera-t-il possible de changer à la fin de la phase pilote ?
    Il est prévu de laisser la possibilité aux enseignants de décider de changer à la fin de la phase pilote.
  • La période pilote couvre-t-elle uniquement l'année 2024/25, ou bien est-il prévu une extension de cette phase pour inclure également l'année 2025/26 ?
    Il est prévu que le pilote se termine en juin 2025. Selon les résultats, il pourrait être étendu à l'année scolaire 2025/26.
  • Quels critères seront utilisés pour évaluer les pilotes ?
    Critères techniques, notamment : La facilité d'accès aux moyens de diffusion en classe (tableaux interactifs, beamers...) L'amélioration de l'accessibilité aux données (dans les établissements et en déplacement) Le renforcement de la sécurité informatique La satisfaction par rapport au support utilisateur Critères liés à la pédagogie, notamment : La facilitation de collaboration (Moodle, Teams, autres applications...) L'enrichissement du catalogue d'applications pédagogiques L'accessibilité constante aux applications Une montée en compétence sur les outils numériques et leur utilisation dans la pédagogie L'efficience dans l'utilisation des applications numériques
  • Qui sera chargé de prendre la décision finale de passer en mode production ?
    Le comité de pilotage, sur la base des retours des enseignants et des directions des établissements pilotes, décidera de la généralisation de la distribution des postes NPM aux autres établissements, selon le planning défini, et en effectuant les modifications jugées nécessaires.
  • Quelles seront les attentes envers les participants aux pilotes ? Quels types de retours d'expérience seront sollicités ?
    L'équipe du projet mettra en place une série de moyens de récolte des retours auprès des enseignants sous la forme de questionnaires, d'interviews ou de webinaires. Les retours attendus seront autant sur la valeur réelle que perçue des nouveautés introduites.
DGEP-Footer.png

FAQ

bottom of page